COUNTRY - ROCK - BOX

FESTIVAL DE COUTRY IN MIRANDE

LogoNewCIM1000x735-Site

Posté par Buffalo55 à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 mai 2018

Hommage à Johnny Hallyday

645846-01-02

 

 

 

 

 

*

 

 

79_pdp-g02-p08

B9714042260Z

Posté par MINOUCHA78 à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 avril 2018

CARL PERKINS

carl_perkins3[1]

Posté par Buffalo55 à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CARL PERKINS

3

Carl Perkins

Carl Perkins est un chanteur de rock 'n' roll américain né le 9 avril 1932 à Tiptonville au Tennessee et mort le 19 janvier 1998 à l'âge de 65 ans.

Il est issu d'un milieu agricole où il commence à travailler tout jeune dans les champs de coton avec des Noirs. Le jour, il y apprend le Gospel et, la nuit, il écoute du Blues et de la Country sur des radios locales. Il y apprend aussi la guitare.

Aux débuts des années 1950, il forme un trio de musique country, les Perkins Brothers, avec ses frères Jay B. et Clayton[1].

En 1954, un single d’Elvis Presley (Blue Moon of Kentucky) le pousse à tenter sa chance auprès de Sam Phillips, patron de Sun Records. Ses tout premiers enregistrements sont des ballades. Sam Phillips revend le contrat d'Elvis à RCA, misant sur Perkins pour le remplacer.

En 1955, Carl Perkins possédait une paire de chaussures en daim bleu. Il y tenait particulièrement et craignant qu'on ne les abîmât en lui marchant sur les pieds. C'était l'époque de la naissance du Rock 'N' Roll. Issu du Tennessee rural, marqué par le blues des noirs et la country music des blancs, il en tira une chanson enregistrée le 1er janvier 1956, Blue Suede Shoes qui devient son véritable premier hit, mais aussi un hymne pour la jeunesse. Prouesse supplémentaire, il s’impose en simultané dans les charts rhythm and blues, pop et country.

Il mélange picking, rapidité et accords dévastateurs. Grâce à lui, le Rockabilly gagne ses lettres de noblesse. Alors au faîte de sa gloire, il échappe de peu à la mort dans un accident de la route qui a lieu alors qu'il se rend à New York pour participer à l'émission de télévision de Perry Como. Son manager décède au cours du drame. Carl Perkins passe plusieurs mois à l’hôpital entre déprime et télégrammes de Presley, qui va enregistrer sa propre version de Blue Suede Shoes.

Le 4 décembre 1956, il enregistre Matchbox aux studios Sun, inspiré d'un blues de Blind Lemon Jefferson. Ses deux frères l'accompagnent, ainsi que le jeune Jerry Lee Lewis. Johnny Cash est présent dans le studio quand le King décide de venir faire un tour dans son ancienne maison de disques. Les quatre chanteurs se retrouvent naturellement autour du piano pour improviser quelques airs traditionnels. Sam Phillips, qui flaire le bon coup, laisse les micros allumés. Cet enregistrement ne sera pourtant publié qu'après la mort d'Elvis, sous le titre The Million Dollar Quartet.

En 1958, malgré son alcoolisme chronique, Perkins signe sur Columbia pour quelques hits mineurs. Il sort Whole Lotta Shakin', un album de reprises. Son frère Jay est terrassé par une tumeur au cerveau.

En 1964, alors qu’il est en tournée au Royaume-Uni avec Chuck Berry, les Beatles déclarent combien son influence a été décisive sur leurs compositions et reprennent d'ailleurs plusieurs de ses chansons sur leurs disques. Le 1er juin, il assiste aux studios d'Abbey Road à leur enregistrement de Matchbox.

Mais c’est surtout sa rencontre avec Johnny Cash et sa participation au show télévisé de ce dernier qui lui permettent de se reconstruire, alors qu'il avait quitté le métier. Le déroulement de leurs carrières est identique (départ et retour à la Country, batailles gagnées contre l’alcool et les drogues). Il signe un contrat discographique et abandonne un Rockabilly mourant pour des écarts Country puis Rock. Il écrit Daddy Sang Bass pour Johnny Cash qui obtient un grand succès en 1969.

Il décide de former un groupe avec ses fils Stan et Greg, et de monter son propre label baptisé Suede. Au début des années 1980, il réalise des sessions avec Paul McCartney et se produit avec Jerry Lee Lewis, Johnny Cash et Roy Orbison. L’Angleterre, terre d’asile pour les rockers américains, l’acclame. En 1987, il est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame.

Traité pour un cancer de la gorge en 1993, il continue d’écrire, de s’occuper de ses deux restaurants et de sa fondation pour les enfants battus. Au fil des années, il a vu ses compositions reprises notamment par les plus grands : les Beatles (5), Elvis Presley, Ricky Nelson, Eddie Cochran, Vince Taylor, Johnny Burnette, Link Wray, Patsy Cline, Dolly Parton, Mountain, Eric Clapton ou encore The Stray Cats.

Le dernier album de Carl Perkins, Go Cat Go, en 1996, comporte de nouvelles collaborations avec notamment Paul Simon, John Fogerty, Tom Petty et Bono.

Il meurt en 1998 suite à une rechute de son cancer de la gorge, après plusieurs mois de souffrance. Il est enterré au cimetière de Ridgescrest à Jackson (Tennessee

 

Posté par Buffalo55 à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2018

JOHNNY HALLYDAY

johnny-moto

 

 

lscreen>

Posté par Buffalo55 à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


JOHNNY HALLYDAY

95c6c3d1f382e154f21f773d7bb92175

Johnny Hallyday

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, né le 15 juin 1943 à Paris et mort le 5 décembre 2017a Marnes-la-Coquette, est un chanteurcompositeuretacteur français. Durant ses 57 ans de carrière, il est l'un des plus célèbres chanteurs francophones et l'une des personnalités les plus présentes dans le paysage médiatique franco-française décédé 16 décembre 2017

S'il n'est pas le premier à chanter du rock en France, il est, à partir de 1960, le premier à populariser le rock 'n' roll dans l'Hexagone. Les différents courants musicaux auxquels il s'adonne – le rock 'n' roll, la pop, le rhythm and blues, la soul, le rock psychédélique– puisent tous leurs origines dans le blues. Bien qu'il interprète de nombreuses chansons de variété, de ballades et parfois de country, le rock reste sa principale référence.

Sa longévité au premier plan de la scène artistique et ses prestations vocales et scéniques lui attirent la reconnaissance de ses pairs et du public. Au total, il réalise 79 albums, dont 50 albums studio. Il obtient 5 disques de diamant, 40 disques d'or, 22 disques de platine et 10 victoires de la musique. En dehors des pays francophones, s'il ne parvint pas à s'imposer durablement malgré plusieurs tournées à succès, notamment en Amérique du Sud, sa réputation d'homme de scène franchit les frontières. Il effectue ainsi 184 tournées et donne plus de 3250 concerts, totalisant 29 millions de spectateurs, avec des prestations à gros budgets et effets scéniques.

Alors qu'il est atteint d'uncancer du poumon, il effectue sa dernière tournée en juin et juillet 2017, aux côtés de ses amis Jacques DutroncetEddy Mitchell, avec qui il a formé le trio des Vieilles Canailles. Sa mort, survenue quelques mois plus tard des suites de sa maladie, donne lieu à un important hommage populaire. Au moment de sa mort, les ventes de ses disques se chiffrent à 110 millions d'exemplaires.

Fils d'Huguette Clerc (1920-2007), alors employée de crèmerie1, et de Léon Smet (1908-1989)a, artiste de cabaret belgeb,4,5, Jean-Philippe Léo Smet 6 naît à la clinique Villa Marie-Louise située au 3, cité Malesherbes dans le 9e arrondissement de Paris, le 15 uin 19437.

À sa naissance, Jean-Philippe porte le nom de sa mère, Clerc, car Léon Smet ne l'a pas reconnu. Début 1944, Léon Smet abandonne sa compagne et son fils, âgé de huit mois. À la demande d'Huguette, le couple se reforme le temps d'un contrat de mariag et d'une reconnaissance en paternité, le 7 septembre 1944 dès lors, l'enfant se nomme officiellement Jean-Philippe Smet. Avant le jour de son baptême, célébré le 10 septembre 1944 en l'église de la Sainte-Trinité à Paris8, Léon et Huguette Smet demandent au second époux de Jacqueline Harpet (elle-même deuxième épouse de Léon Smet), l'homme de radio Alain Trutat, de devenir le parrain de leur fils9, et à une nièce de Léon Smet, Menen Mar, d'être sa marraine10.

Peu après, Léon Smet part définitivement 11. Huguette Clerc reprend après la naissance de Jean-Philippe une activité professionnelle, devenant mannequin de cabine pour des couturiers12,13,c. Son métier lui laissant peu de temps, elle confie son enfant à sa belle-sœur Hélène Mar17,d. Cette dernière devient pour l'enfant une figure maternelle de substitutione, aidée de ses filles Desta et Menen.

Le 28 mars 1945, le mari d'Hélène, Jacob Mar, est arrêté pour faits de collaboration, ayant été speaker et éditorialiste à Radio-Paris, la radio de la propagande nazie, ce qui compromet la carrière de première danseuse-étoile de ses filles18. Après-guerre, dans une France marquée par la guerre et avec un père absent, Jean-Philippe sera traité de « fils de boche », de «bâtard » ou de « fils de divorcé»,«stigmates sociaux que la légende de Johnny va (plus tard) récupérer pour les convertir en signes positifs »19.

À trois ans, Jean-Philippe entame une vie d'enfant de la balle au gré du travail de danseuses classiques de ses cousines. Fin 1946, Desta et Menen s'installent à Londres pour deux ans avec leur jeune cousin20. Destaf pouse Lee Lemoine Ketcham21, un danseur américain connu sous le nom de scène de Lee Hallidayg. Le trio de danse acrobatique, Desta, Menen et Lee, se produit à travers le monde mondz l'Europe jusqu'en 1949. Le trio devient ensuite duo Desta et Lee se font alors appeler «Les Halliday's».

Lee Halliday, qui est aux yeux de l'enfant une incarnation du rêve américain, devient son père de cœurCit. 1 et le surnomme Johnny. Plus tard, au moment de choisir un nom d'artiste, il optera ainsi pour le nom de scène « Johnny Halliday ». Inscrit à l'école des enfants du spectacle, il suit des cours par correspondance, apprend la danse classique23 et, à Paris, suit des cours de théâtre au Centre d'art dramatique de la rue Blanche et au Théâtre du Petit Monde24. Selon ses propres déclarations effectuées à l'occasion d'un spectacle à l'opéra Garnier, Johnny Hallyday reconnait « avoir été petit rat sur cette même scène de l'Opéra dans la troupe dirigée par Serge Lifar

Il apprend le violon qu'il déteste et finit par l'échanger, au grand dam de ses aînés, contre une guitare27. Durant deux ans, où il vit à Genève, inscrit au conservatoire, il prend des cours de guitare avec le maître José de Azpiazu. Ce dernier, n'appréciant guère qu'il joue dans les rues des airs de cow-boy, finit par le renvoyer28. Dès l'âge de neuf ans, il occupe la scène pendant les changements de costume du couple, en chantant des chants traditionnels français ou américains. Il monte officiellement sur scène, pour la première fois le 13 juin 1956, en première partie du spectacle des Halliday's, à l’Atlantic Palace deCopenhague, où il chante La Ballade de Davy Crockett, en s'accompagnant à la guitare, habillé en cow-boy29.

Rentrée à Paris, la famille demeure dans le « quartier de la Trinite» au 13, rue de la Tour-des-Damesh.

Johnny obtient divers petits rôles: il est figurant dans Les Diaboliques, tourne uneréclame pour une marque de vêtements30, participe à la télévision à l'émission Martin et Martine, où il chante Dans les plaines du Far-West28. À 14 ans, en voyant au cinéma le film Amour frénétique, Johnny découvre Elvis Presley et leock 'n' roll. C'est une révélation et, convaincu d'avoir trouvé sa voie, il décide de devenir rockeur.

 

 

Posté par Buffalo55 à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2018

DICK RIVERS

12 DICK RIVERS

 

Posté par Buffalo55 à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

DICK RIVERS

1dsc_5657

Dick Rivers

Hervé Forneri, dit Dick Rivers, est un chanteur de rock français, né le 24 avril 1945 à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes) .

Fils d'un commerçant boucher de Nice, il naît, le 24 avril 1945, à Villefranche-sur-Mer1. Très jeune, à l'occasion de plusieurs voyages aux États-Unis, il découvre le blues, puis le rock 'n' roll.

Admirateur inconditionnel de Gene Vincent et d'Elvis Presley (d'où son nom de scène Dick Rivers, qui est le nom du personnage - Deke Rivers - joué par Elvis dans le film de 1957Loving You2), il est, avec Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, un de ceux qui ont popularisé le rock'n'roll en France.

En 1961, alors âgé de quinze ans, il fonde à Nice le groupe Les Chats Sauvages, avec Jean-Claude et Gérard Roboly, dont il sera le premier chanteur vedette, avec lequel il enregistre une vingtaine de chansons de mai 1961 à juin 1962. Il quitte brutalement la tournée d'été du groupe et en septembre 1962, il entame une longue et fructueuse carrière solo, réalisant plus de trente albums (dont trois en anglais) et de très nombreux 45 tours ou singles. Il est en contrat avec l'Agence Audiffred, avec les Impresarios Yves Gordon et Georgette Audiffred.

Alain Bashung a participé comme compositeur et a coréalisé avec lui trois de ses albums, entre 1972 et 1974 The rock machineRockin' along... the River's country side et Rock & roll Star3. Pendant les deux années au cours desquelles Bashung a aidé Dick, ils ont enregistré quelques singles et un album de classiques américains, sous le nom de Rock Band Revival, dans lesquels chacun chante à son tour3.

En janvier 1976, il rencontre dans un ascenseur, à Los Angeles, Elvis Presley, son idole, mais intimidé, il ne lui adressera pas la parole

En août 1981, la reformation pour un seul disque des Chats Sauvages aboutit à un album, Les Chats Sauvages 1982, sur lequel Dick Rivers chante dix chansons, avec quelques textes de Thierry SéchanMike Shannon, et une chanson de Willy Lewis, qui sera le principal succès de l'album avec des passages quotidiens sur les radios.

Pendant dix ans, entre 1982 et 1992, il anime une émission consacrée au rock, sur Radio Monte-Carlo. En 1986, Dick a participé au clip Viens boire un p'tit coup à la maison du groupe Licence IV, où on le voit en compagnie deCarlos,Patrick Sébastien, Sim et Paul Préboist.

 

En dédicace d'après concert.

L'album Authendick est enregistré à Bobino en novembre 1995.

Natala, la fille adoptive de Dick Rivers, a vécu pendant trois ans avec le réalisateur américain George Lucas. De ce fait, Dick Rivers a été l'invité personnel de George Lucas lors du festival de Cannes en 2005 à l'occasion de la sortie mondiale de Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith.

En 2006, à l'instar d'Henri Salvador, Dick Rivers se trouve de nouvelles connexions avec la jeune garde de la chanson française (Benjamin BiolayMickaël Furnon du groupe Mickey 3D,Miro, M-Mathieu Boogaerts), mais aussi Peter Kingsbery, du groupe Cock Robin, et Francis Cabrel.

L'Homme sans âge, entièrement écrit et composé par Joseph d'Anvers et enregistré à Londres, est sorti le 16 juin 2008. Dick fait un retour sur scène en décembre 2008, au nouvel Alhambra de Paris, où il présente une rétrospective de sa carrière solo.

C'est également pendant le 3etrimestre 2008 que son fan club officiel "le Dick Rivers connexion" , anciennement intitulé "Dicknroll" arrête sa publication au numéro au n° 80.

Dick Rivers fête ses 50 ans de carrière en mai 2011 et sort, pour cette occasion, un album et un livre au titre de Mister DMister D est mis en vente le 31 octobre. L'album est un retour aux sources pour Dick Rivers, les textes sont signés Jean Fauque, souvenir et fidélité de la belle et longue aventure commune vécue entre Alain Bashung et Dick Rivers dans les seventies. Parallèlement, le livre Mister D est sorti en librairie, avec les confessions de Dick recueillies par Sam Bernett. Ce livre est un recueil de pensées et d’idées de Dick. On remarque sur l'album la présence d’Olivier le Baron et de Junior Rodriguez (chanteur du groupe de métal parisien Darkness Dynamite), ici officiant à la batterie.

 

Sur scène en 2011.

Pour une soirée de gala au Casino de Paris, Dick est remonté sur scène en novembre 2011. En 2012, il est en tournée dans toute la France, jusqu'au 2 novembre.

Il est invité sur un titre du livre-album Le grand bazar (paru en avril 2013) du groupe de rock français Weepers Circus.

En avril 2013, il est président du jury de RSP Star, un concours étudiant de chansons organisé par la web radio de Sciences Po Paris, Radio Sciences Po.

En 2014, il sort un nouvel album nommé Rivers.

À la suite d'une chute ayant entrainé un traumatisme crânien, Dick Rivers est contraint d'annuler sa tournée de concerts qui devait démarrer en janvier 20154.

Posté par Buffalo55 à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2018

BRYAN WHITE

bryan_white_photo1[1]

Posté par Buffalo55 à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BRYAN WHITE

bw_cd_cover_image[1]

Bryan White

Bryan White (né le 17 Février, 1974) est un Américain musique country artiste. Signed to Asylum Records in 1994 at age 20, White released his self-titled debut album that year. Signé à Asylum Records en 1994, à 20 ans, White a sorti son premier album éponyme cette année. Both it and its follow-up, 1996's Between Now and Forever , were certified platinum by the Recording Industry Association of America , and 1997's The Right Place was certified gold. Tant et son suivi 1996 de Entre maintenant et pour toujours , a été certifié platine par l' Association Recording Industry of America , et en 1997 c'est le bon endroit a été certifié disque d'or. His fourth album, 1999's How Lucky I Am , produced 2 top 40 singles. Son quatrième album 1999 est la chance que j'ai , produit 2 top 40 singles.

White has charted seventeen singles on the Billboard country charts, of which six reached number 1: " Someone Else's Star " in 1995, " Rebecca Lynn ," "I'm Not Supposed To Love You Anymore," "From This Moment On," (With Shania Twain) " So Much for Pretending " in 1996, and " Sittin' on Go " in 1997. Blanc a dressé dix-sept singles sur les Billboard charts country, dont six ont atteint le numéro 1: " Étoile de quelqu'un d'autre "en 1995," Rebecca Lynn »,« Je ne suis pas censé To Love You Anymore »,« From This Moment On " (Avec Shania Twain) " So Much pour Feignant "en 1996 et" Sittin 'sur Go "en 1997. "So Much for Pretending" was the most successful of these songs, spending two weeks at Number One. "Tant pis pour Prétendre» était la plus réussie de ces chansons, passé deux semaines au numéro un.

Blanc est né à Lawton, Oklahoma , en et a grandi à Oklahoma City . [2] Élevé par une famille de musiciens, White a commencé à jouer les tambours à cinq ans à travers l'instruction de son père. [1] Il a également joué de sa mère dans la roche de la bande et le groupe de musique country de son père comme un adolescent, et a été encouragé à prendre chanter après que sa mère l'entendit chanter lors d'un contrôle sonore. [1]

During his late teens, White also sold t-shirts for the band Pearl River , in which his friend Derek George played guitar. Pendant son adolescence, White a également vendu t-shirts pour le groupe Pearl River , dans lequel son ami Derek George jouait de la guitare. The band regularly let White onstage to perform a song during their concerts. [ 3 ] He also befriended two record producers: Billy Joe Walker, Jr. (who is also a session guitarist, songwriter, and New Age musician) and Kyle Lehning , the latter of whom helped him sign a contract with Asylum Records in 1994. [ 1 ] Le groupe laisse régulièrement Blanc sur scène pour interpréter une chanson lors de leurs concerts. [3] Il a également lié d'amitié avec deux producteurs de disques: Billy Joe Walker, Jr. (qui est aussi un guitariste de session, compositeur et New Age musicien) et Kyle Lehning , l' dont ce dernier l'a aidé à signer un contrat avec Asylum Records en 1994. [1]

Posté par Buffalo55 à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :